Azay-le-Brûlé La commune aux douze villages

Patrimoine

Azay-le-Brûlé est une commune rurale aux 12 villages, avec un patrimoine bâti riche et varié. La municipalité souhaite le valoriser. Notre souhait est de dynamiser la commune avec cohérence, favoriser le lien social et intergénérationnel. Actuellement, nous procédons au recensement village par village de celui-ci (lavoirs, cimetières, murets…).

Notre but est de faire découvrir les richesses d’Azay-le-Brûlé, mais surtout de permettre à la population de se rencontrer. Il est nécessaire aujourd’hui de créer des outils et de mettre en place des dispositifs pour encourager les échanges entre les habitants.

Ce projet est avant tout un moyen de faire connaître la commune, ses patrimoines et ses atouts.

Divers outils de médiation du patrimoine vont être mis en place afin de valoriser, développer et faire connaître les multiples richesses de la commune. Cette médiation sera faite tout en pensant à l’accessibilité et l’adaptabilité des publics, des activités.

Dans un premier temps, il s’agit de définir les types de patrimoine que l’on peut trouver sur la commune puis de faire un inventaire complet par village.

Dans un second temps, des animations, type randonnées avec plaquettes (historique et ludique), à destination de la population, seront mises en place.

A l’issue de ce recensement, des brochures vont être créées pour rendre les parcours plus attractifs et ludiques et deux circuits seront réalisés.

 

Le Pont Romain

Historique (Azay Infos N° 3 - Janvier 1991)

 

Le 26 octobre 1991. Le Conseil général des Deux-Sèvres a décerné à notre commune le premier prix ex-aequo du concours "Sauvegarde des petits édifices en péril", sur un projet concernant le pont dit "Pont Romain" et son site.

On a pu le voir sur les bandeaux des précédents Azay Infos, ce pont, mais est-il vraiment connu des habitants de la commune ? Rien n'est mois sûr. Il franchit le ruisseau du Chambon près du hameau de Valette. Pont romain ou pont roman ? Ce que l'on peut dire avec certitude, c'est qu'il est très ancien et qu'il a remplacé un gué sur le chemin gaulois dit "Chemin Chevaleret" reliant Poitiers à la mer. Cette voie, toujours reconnaissable, fut améliorée par les Romains et utilisée jusqu'au début du 18ème siècle pour se rendre aux foires et y mener du bétail. Situé sur un circuit de randonnée, il est déjà un lieu de pique-nique et un rendez-vous de pêche.

Son état était tel, végétation envahissante et désordre dans la maçonnerie, qu'il était urgent de se préoccuper de sa conservation. Le projet visait aussi la réhabilitation du site, ruisseau et coteaux, qui a pu devenir un lieu d'animation. Alors si vous avez un moment, n'hésitez pas à découvrir ou redécouvrir le "Pont Romain"

Carrière de Ricou

 

Pourquoi avoir aménagé la carrière de Ricou. Historique du projet

 

La carrière et une partie de son site ont été acquises par la commune d’Azay-le-Brûlé en 1998, le reste du site appartient à des propriétaires privés. Cette carrière à ciel ouvert a été exploitée jusqu’en 1970 pour ses calcaires utilisés comme matériaux d’empierrement ou de construction.

Le site de la carrière de Ricou présente différents intérêts ayant motivé la commune d’Azay-le-Brûlé à conduire un projet de valorisation :

 

  • un intérêt géologique majeur qui a vu son inscription en 1996 à «l’Inventaire régional des sites et des espaces naturels d’intérêt géomorphique». Depuis de nombreuses années, il est un lieu d’étude pour les enseignants en géologie et leurs élèves.

 

  • un intérêt paysager et écologique de par sa situation dominant la vallée de la Sèvre Niortaise, la présence d’un coteau boisé et d’un niveau encaissé. Il est devenu un lieu de promenade de plus en plus fréquenté, ce qui a posé la question de sa mise en sécurité.

 

Une étude de mise en valeur de la carrière de Ricou a été réalisée en 2004

 

Cette étude confiée à Didier PONCET, responsable de la Réserve Naturelle du Toarcien (Thouars), a établi un diagnostic du site et de son fonctionnement et a défini des stratégies de préservation, d’aménagement et de gestion. Elle a notamment proposé un accueil sécurisé et une sensibilisation du public, avec un parking près du rond-point, des circuits de découverte et des lieux de détente.

 

Depuis, les évènements climatiques de juin 2006 ont montré la fragilité du secteur constitué par le ruisseau encaissé qui borde le site. L’aménagement a pris en compte ce fait nouveau et a veillé tout particulièrement à sa mise en sécurité.

 

Ce projet a été intégré à un projet départemental dit « l’Homme et le Pierre »

 

Ce projet départemental, labellisé par l’Etat « Pôle d’Excellence Rural » et coordonné par le Comité Départemental du Tourisme, a pour objet la constitution d’un réseau de sites d’intérêt géologique majeur. Il concerne, en premier temps d’anciennes carrières (Mollets à Doux, Ricou à Azay-le-Brûlé) et des carrières en activité (St Varent, la Peyratte, Mazières-en-Gâtine).

 

Budget et réalisation de cet aménagement

Le coût de l’aménagement a été estimé par l’étude à 116 000 € HT.

L’intégration de ce projet dans le projet départemental « l’Homme et la Pierre »a permis d’établir un plan de financement adapté :

 

  • État : 26 867 €
  • Département : 34 800 €
  • Région : 30 000 €
  • Commune : 24 333 €

L’aménagement a été réalisé au cours de l’année 2008.

Elle est un ancien site d'extraction situé dans la vallée de la Sèvre Niortaise. Encore exploitée au début des années 50 pour produire des matériaux de construction et d'empierrement, elle est aujourd'hui aménagée en un lieu de découverte de la nature et régulièrement animée. Sa mosaïque de milieux naturels, son front de taille, ses abords calcaires, et ses points de vue panoramique en font un Espace Naturel sensible incontournable.

L’Homme et la Pierre

 

Réseaux d'acteurs publics (communes, communautés de communes) et privés (exploitants de carrières cimentiers) se sont mobilisés autour d'un projet fédérateur, intitulé "L'Homme et la Pierre" visant la valorisation du patrimoine géologique et de la filière industrielle extractive en Deux-Sèvres.

 

Initié par la Communauté de Communes du Pays Thénezéen, ce projet a été labellisé 'Pôle d'Excellence Rurale" en décembre 2006 et "Année Internationale de la Planète Terre" en janvier 2008.

 

Une association éponyme a été créée en février 2010. Elle réunit actuellement :

 

  • 4 géo sites aménagés (anciennes carrières réhabilitées) dont la Carrière de Ricou,
  • 5 belvédères surplombant des sites industriels,
  • 1 centre d'interprétation.

 

Association L'Homme et la Pierre

 

lien hypertexte sur le logo

 

Facebook de l'Association :

https://www.facebook.com/lhommeetlapierre/

 

© Mairie d'Azay-le-Brûlé

8 route du Quaireux - Cerzeau

79400 Azay-le-Brûlé

Plan du site - Mentions légales